Membre d' Actualité Distincte : L'information citoyenne autrement!

dimanche 16 octobre 2011

Occupations du 15 octobre : la tribune est ouverte, que les échanges commencent!


De l'Amérique du Sud aux confins de l'Europe orientale, les indignés ont étés nombreux à démontrer leur solidarité en faveur d'une nouvelle organisation sociale. Alors que l'Europe a connu des succès mitigés (quelques centaines d'indignés à Paris, mais plusieurs milliers à Rome, Berlin, Londres et Madrid...), l'Amérique du Sud s'est démarquée, notamment au Brésil, avec ses foules immenses d'indignés.

À Montréal, environ 5000 personnes se sont rassemblées, l’ambiance y était enjouée et chaleureuse malgré le temps pluvieux et le vent tenace. Les policiers étaient présents, mais très discrets. À ma connaissance, aucun incident n'est survenu, malgré le fait que les autorités n'avaient pas étés informées du parcours de la marche et des événements en cours. Je déplore un peu le fait que le rassemblement ait été homogène, c'est à dire trop majoritairement d'origine québécoise et de la classe moyenne. J'aurais apprécié y retrouver d'avantage de groupes minoritaires, comme les autochtones ou les Haïtiens que le capitalisme a directement accablé tout au long de l'Histoire moderne. J'aurais apprécié y voir plus de gens qui subissent au quotidien les répercussions du capitalisme. Disons qu'on peut pas dire qu'on représentait le '99%' ici... Il semble que les gens n'ont pas encore pleinement prit conscience que le vecteur de pratiquement TOUS les désastres modernes provient de notre organisation économique. Par exemple, comment justifier que nous n'étions que quelques milliers, hier à Montréal, alors que nous étions plus de 200 000 dans les rues de la même ville, en 2003, pour dénoncer la guerre en Irak? C'est totalement illogique lorsqu'on prend conscience que la guerre en Irak a été déclenchée pour des raisons strictement économiques! Où étaient ces 200 000 pacifistes en cette journée du 15 octobre? Peut-être est-ce plus facile de s'indigner lorsqu'on peut associer "le mal" au visage de quelqu'un, comme celui de Georges W. Bush? Pourtant, Bush n'était qu'un homme parmi toute cette organisation mafieuse...

Le 15 octobre n'aura manifestement pas été le jour du grand soulèvement planétaire, mais plutôt un très bon départ de dialogue social en vu d'un nouveau cheminement collectif. Une quinzaine de tentes avaient été érigées au Square Victoria, à Montréal. Cela démontre quand même une certaine détermination. Merci à vous, dignes indignés du monde, pour votre acharnement à combattre les injustices et l'usage de votre lucidité pour identifier le vrai enjeu.

Un petit clip amateur de l'événement OccuponsMontréal d'hier.


0 [ C O M M E N T A I R E S ]

:

Contribuez à cette discussion