Membre d' Actualité Distincte : L'information citoyenne autrement!

samedi 10 novembre 2012

Le véritable visage du jour du souvenir : refusons cette propagande de guerre!


Les vrais héros ne sont pas ceux qu'on veut nous faire croire! J'en ai mare de l’Ostie de coquelicot que les gens arborent fièrement mais bêtement, sans réaliser qu'il s'agit en fait d'un outil de propagande en faveur de la guerre! Le comble du ridicule, c'est qu'on nous dit de le faire pour le jour du souvenir, pour commémorer le sacrifice des combattants des guerres mondiales, qui ont donnés leurs vies pour construire le monde d'aujourd'hui. Alors avec le recul du temps, il serait légitime de se demander quel est le bilan de ce valeureux sacrifice?

Premièrement, il faut considérer que la première guerre mondiale n'a été déclenchée que pour empêcher l'Allemagne de s'emparer de territoires en Afrique, continent le plus riche au monde en ressources naturelles de toutes sortes, et administré à l'époque exclusivement par la France et la Grande-Bretagne. Mais les peuples de l'époque n'étaient pas particulièrement favorables à l'idée d'aller combattre dans les lointains pays d'Europe, pour protéger les acquis des multinationales. On a donc entamé une méga-campagne de désinformation de l'opinion publique, afin de préparer psychologiquement les peuples au conflit et à le légitimer. Par exemple, le gouvernement étasunien a volontairement submergé des bateaux vides, et blâmé les Allemands en prétendant qu'ils avaient détruits des bateaux civils. Vous connaissez probablement l'ourson "Teddy Bear", mais saviez-vous qu'il avait été confectionné à l'époque en l'honneur de Theodore Roosevelt, qui supportait l'entré en guerre et qu'on surnommait affectueusement "Teddy Roosevelt"? Hé oui, le "Teddy Bear" est un symbole de propagande militaire, tout comme l'est le coquelicot! Sournois, n'est-ce pas? Mais l'événement qui officialisa l'entré en guerre contre l'Allemagne, ce fut l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand d'Autriche (demandez-moi pas pourquoi, il fallait un prétexte c'est tout!). Mais il aura fallu attendre plusieurs décennies avant de constater que l'assassin, Gavrilo Princip, avait été financé par la riche famille de banquiers et actuels maîtres du monde, les Rothschilds. Les années qui suivent, digne d'un film d'action étasunien, sont souvent celles qu'on aime nous montrer et glorifier, mais il n'y a aucune gloire à participer à un conflit qui n'est pas fondé!

La deuxième guerre mondiale n'est pas plus glorieuse, lorsqu'on réalise qu'on nous a menti sur toute la ligne. Lorsqu'on se rend compte qu'Adolphe Hitler a été financé et supporté par l'Angleterre et les États-Unis pour son anti-syndicalisme et parce qu'il détestait les communistes par dessus tout. Il faut réaliser que toutes les grandes multinationales d'aujourd'hui sont celles qui étaient le plus près du régime Nazi : nos compagnies pharmaceutiques ont testées leurs produits sur les prisonniers des camps de concentration (début de la commercialisation des drogues chimiques comme la Pervitine, qu'on appelle aujourd'hui le "Speed" et qu'on fournissait en grande quantité aux soldats), sans oublier que les corporations comme Ford et GM utilisaient les esclaves des camps de concentration pour construire les avions et les tanks du régime Nazi, qui allaient par la suite servir à attaquer les "alliés". Il n'y a pas de conception du bien ou du mal pour l'économie capitaliste, l'important, c'est les profits et la domination du marché! Saviez-vous qu'Henri Ford avait reçu la médaille de la Grande Croix de l’Aigle de la main propre d'Adolphe Hitler? Pas besoins de vous dire que ce fut une époque extrêmement lucrative pour nos chères multinationales de la pharmaceutique, de l'industrie lourde, l'industrie pétrolière, chimique et surtout bancaire.

Vous comprendrez que je ne peux rester indifférent lorsque mon esprit est inondé de coquelicots, supposés commémorer le jour du souvenir, alors qu'on se souvient seulement de ce que les vainqueurs veulent bien. Il faut garder en tête que l'Histoire est écrite par les vainqueurs, pour les vaincus que nous sommes. Parrallèlement, moi je me souviens avant tout de la "brigade internationale" de 1936, qui regroupait plus de 30 000 combattants volontaires, sans support d'aucun État et en provenance de 53 pays différents pour aller se battre en Espagne et protéger les syndicats, les civils et leurs droits, contre les attaques incessantes des fascistes de Franco, qui deviendront les principaux alliés d'Adolphe Hitler. Je me souviens aussi de ces millions d'hommes et de femmes qui sont restés chez eux, dans leurs pays, et qui ont résisté à la propagande de guerre de leurs gouvernements, qui voulaient les transformer en chair à canon. Ceux-ci sont les réels résistants, ceux-ci sont les véritables héros!! Et eux n'ont jamais étés payés pour le faire! Alors il faudrait impérativement que le jour du souvenir nous permette de réellement nous souvenir, car nos cervelles engourdies sont en train de tomber dans les mêmes pièges et de commettre les mêmes erreurs... :(
Lire La Suite...