Membre d' Actualité Distincte : L'information citoyenne autrement!

jeudi 14 octobre 2010

ForceQuebec, le parti politique idyllique sorti de nulle part, comment, pour qui?

Il est drôle de constater à quel point certains partis politiques prennent du temps à naître, alors que d'autres semblent surgir avec force de nulle part. Dans tous les cas, les partis politiques à base de citoyens comme l'ADQ, Québec Solidaire et le Parti Vert prennent plus d'une décennie avant de se forger de la crédibilité et donc un électorat, alors que les partis politiques pré_conçus par nos élites comme le nouveau ForceQuébec (FQ) trouvent déjà une voie sérieuse. Selon un sondage publié par nos médias, FQ bénéficierait déjà de 30% de l'électorat québécois, même avec seulement deux membres connus, même pas de programme politique ni même de site internet. Pourquoi en est_il ainsi? Il suffit d'analyser l'entourage et l'essence même de ce nouveau partis politique pour comprendre une telle subite crédibilité de la part de nos médias.

Avant de commencer, sachons que les médias au Québec sont dominés que par deux grandes entreprises, soit Québécor et Astras Médias. On pourrait également ajouter Radio_Canada, mais avec les dernières années de compressions budgétaires, radio_canada se contente souvent de répéter ce que disent les deux autres. Pourquoi donc le nouveau parti politique ForceQuébec a t'il tant de crédibilité avant même d'être né? Parce que ce parti est commandité directement par Pierre_Karl Péladeau (propriétaire de Québécor, Journal de Montréal, Videotron, TVA, etc.) et par Paul Démarais (propriétaire de Astral Médias, Gesca, Rogers, La Presse, etc.). Pour appuyer ces dires et analyser plus en profondeur le nouveau FQ, commençons par ses deux portes-paroles, soit Joseph Facal et François Legault. Il suffit d'examiner leur porte_folio pour comprendre d'où ils viennent et où ils veulent aller.

Commençons par François Legault, ses contacts avec Lucien Bouchard sont tissés serrés comme on dit. Il fut élus la première fois en 1998, sous la gouverne de Lucien Bouchard, dans les grandes années du déficit zéro. Lucien Bouchard, lui, est un grand amis de Paul Démarais, propriétaire des groupes d'Astral Médias. Les positions politiques de Paul Démarrais restent obscures, mais on peut penser qu'elles sont très proches de celles de son pantin de Lucien Bouchard. Quant-à Joseph Facal, il fut adjoint parlementaire de Lucien Bouchard en 1998, qui mena la lutte au déficit zéro, les baisses des impôts des plus nantis et la dégradation de l'État québécois. Joseph Facal fit préparer un plan d'allégement des structures gouvernementales et d'assouplissement des politiques de gestion, qui servit pleinement les intérêts de notre actuel premier ministre Jean Charest. Dernièrement, M. Facal est devenu chroniqueur pour la revue "Les Affaires" et pour le "Journal de Montréal", auprès de Pierre_Karl Péladeau. Il appuis pleinement le lock_out imposé aux journalistes du Journal de Montréal. Il est l'un des signataires, avec Lucien Bouchard, du Manifeste des lucides, qui prétendait que les québécois ne travaillaient pas assez et étaient victimes d'immobilisme en s'opposant à tout développement. Il est l'un des instigateurs de la "nouvelle" politique de tarification fondée sur le principe de l'utilisateur_payeur, qui enclave les opprimés dans leur misère. Nul besoins de vous dire qu'ayant été président du Conseil du trésor et ministre d'État à l'Administration et à la Fonction publique en janvier 2002, il s'est fait bien des contacts politiques et économiques très importants, bien que nous le connaissons très peu. Ce qu'il faut garder en tête, c'est qu'il est très près de Québécor et de Pierre-Karl Péladeau. Si vous contrôlez la quasi totalité des médias, vous pouvez créer et faire accroire n'importe quoi à n'importe qui, ForceQuébec en est la preuve.

Si on fait un gros remue_méninge des idéaux de tous ces gens, dont la plupart ont écrit le "manifeste des lucides", on sait d'avance qu'ils soutiennent que les québécois sont trop taxés, surtout les entreprises, que la dette publique est trop lourde, mais qu'il faut faire des plans de relance pour sauver le système capitaliste et qu'ils sont adeptes de la mentalité utilisateurs-payeurs qui exclu les moins nantis de ce monde. Le manifeste des lucide prône également l'augmentation de la semaine de travail, baisse des salaires pour faire compétition aux pays asiatiques, dégel des frais de scolarité, bref, une plus grande ouverture au secteur privé et une favorisation toujours grandissante des grands intérêts capitalistes au dépends des moins fortunés. Quant_aux commanditaire de ForceQuébec, on voit comment Pierre_Karl Péladeau traite ses syndiqués du Journal de Montréal, il est d'ailleurs pour les cotisation volontaire aux syndicats, ce qui rendrait toutes leurs actions vétustes. Quant_à Paul Démarais, ses positions politiques sont plutôt obscures, mais nous en savons beaucoup sur son compagnon et grand amis, Lucien Bouchard, qui fut le premier à décapiter l'État québécois sous prétexte du déficit zéro. Cela en dit gros sur ForceQuébec! Après avoir subi les années de coupures de Lucien Bouchard, la spoliation et la braderie des biens publiques de Jean Charest, on nous propose maintenant la même recette agressive et exclusive. Il ne faut pas s'étonner du cynisme de la population, on nous présente du réchauffé comme la nouvelle saveur du jour. Les politiciens changent, mais les financiers qui les supportent restent les mêmes.

Nul besoins de vous dire que Force Québec tiendra assurément un discours basé sur l'effort individuel, la rigueur budgétaire, la remise en cause des acquis sociaux, le remboursement de la dette, le rapetissement de l'État québécois et j'en passe. 70% de Québécois n'ont pas aimé le budget Bachand qui taxait d'avantage les pauvres et augmentait l'écart de richesse entre individus. Ce n'est rien à côté de ce que vous promet maintenant le FQ ! Alors que les trois quarts des Québécois veulent la démission d'un premier ministre qui a trop jouer de près avec le privé, on nous en promet davantage! Plus de privé, plus de chances de collusions, il me semble que c'est évident, non? On se rend compte, chiffres à l'appui, que le modèle québécois est de loin supérieur à beaucoup d'autres modèles dans le monde. Nous sommes plus en santé, notre dette est dans la moyenne des pays de l'OCDE, nos bas frais de scolarité encouragent l'accessibilité, la neutralité, le partage et l'égalité des chances, et partout ceux qui ont appliqué les recettes des « Lucides » sont aujourd'hui ruinés (États_Unis, Royaume_Unis, etc.). Ruinés au bénéfice de qui? De ceux qui ont achetés les biens publiques en catimini et à bon marché pour faire fortune sur le dos des plus pauvres et des plus vulnérables. Si c'est cela la lucidité, je préfère rester désaxé!





2 [ C O M M E N T A I R E S ]

:

Anonyme a dit…

venez donner votre opinion http://twitter.com/forcequebec

Ou le mot citoyen prend tout son sens a dit…

En quête d'information sur ForceQuébec, nous avons visité votre profil "http://twitter.com/forcequebec" et n'avons trouvé absolument rien de politique, dommage. J'imagine qu'il ne s'agit pas du "vrai" compte de ForceQuébec...

Contribuez à cette discussion