Membre d' Actualité Distincte : L'information citoyenne autrement!

jeudi 28 avril 2011

Rassemblement citoyen au Burkina Faso, le 30 avril prochain : passer de l’idée à l’acte.



Dans moins de deux jours, les Burkinabès se rassembleront en masse à Ouagadougou, suite à l’appel des 34 partis d’oppositions du Burkina Faso. L’événement qualifié de “grand meeting” par ses organisateurs ne devrait donc pas être une simple manifestation comme les autres. Si on considère également que le lendemain étant le 1er mai, fête des travailleurs normalement marquée par les manifestations, on peut espérer que le mouvement populaire perdure au-delà de cette date.

Toutefois, aucun mouvement populaire aura une force d’impact suffisante pour ébranler le régime de Blaise Compaoré s’il reste éparpillé parmi 34 partis politiques. Les Burkinabès doivent se fédérer en délégation révocable, afin d’acquérir un consensus social, une force d’impact et donc l’outil qui leur permettra de bâtir le Burkina Faso de demain. Les Burkinabès doivent être conscients que le renversement de Blaise Compaoré ne sera que le début de leur révolution. En cela, il est INDISPENSABLE d’avoir un contre-pouvoir citoyen fort et crédible, d’où l’importance de se réunir et de dialoguer en délégation révocable, cette délégation de citoyens qui remplacera l’ancien État corrompu de Blaise Compaoré et ses comparses.

0 [ C O M M E N T A I R E S ]

:

Contribuez à cette discussion