Membre d' Actualité Distincte : L'information citoyenne autrement!

samedi 18 septembre 2010

Gaz de Schiste, qui est-ce qu'on enrichi?

Selon André Caillé, le gaz de schiste pourrait combattre la pauvreté dans le monde. La ministre Nathalie Normandeau, totalement ignorante, ajoute que le développement du gaz de schiste pourrait même ÉLIMINER la pauvreté au Québec. Non mais on se moque totalement de nous ou quoi !? Est-ce que l'Alberta et les États-Unis auraient éliminés la pauvreté? Ceux qui le prétendent ont besoins de se payer un petit voyage dans ces belles contrés!
La pauvreté, je l'avoue, c'est un concept bien relatif. Si on se fie aux philosophes, la perception de la pauvreté vient du comparatif que fait un individus de sa situation sociale, avec celle de quelqu'un d'autre ou d'un groupe de personnes. Ce n'est pas l'Or qui vous rend riche, c'est le fait que les autres autour de vous n'en on pas, en d'autres mots, la rareté. Aujourd'hui, nous avons réduits la pauvreté à un amas de chiffres sur notre déclaration de revenus.
André Caillé, la ministre Normandeau et leurs acolytes capitalistes n'ont aucun respect pour les québécois et probablement l'être humain en général. André Caillé dit aux écologistes que "vous devrez expliquer à 35 travailleurs qu'ils perdront leurs emplois" si le moratoire sur les gaz de schiste devait avoir lieu au Québec. Qu'ont-ils à dire lorsqu'une entreprise ferme et où des centaines de travailleurs perdent leur emplois comme ce fut le cas chez Prysmian, Olymel ou chez Shell? Rien!
Nul besoins de vous rappeler à quel point André Caillé était arrogant et irrespectueux lorsqu'il était PDG d'Hydro-Québec. Difficile de croire qu'un homme aussi égocentrique et narcissique a déjà été chef d'une société d'État supposée veiller au bien être collectif.
Les gaz de schistes sont supposés enrichir l'ensemble des québécois et enrailler la pauvreté? Comment ferons-nous cela quand les dépenses encourues pour forer et installer leurs puits d'exploration sont à 100% déductibles d'impôts, sans parler du congé de redevances pendant 5 ans offert par le gouvernement Charest. En d'autres mots, le citoyen québécois paiera pour construire des puits d'exploration, mais ceux-ci appartiendront aux compagnies, à vie! C'est un moyen de s'approprier quasi gratuitement non seulement le territoire, mais les richesses qu'il contient. L'exploitation peut attendre, ils ne font que se séparer notre territoire. Qui viendra leur enlever le droit d'exploitation maintenant qu'ils y ont foré un puits? Paierons-nous un dédommagement? Certainement!
Pourquoi se dépêcher à faire l'exploration et l'exploitation du gaz de schiste, alors que les prix du pétrole et de l'énergie sont encore très loin des sommets que nous avons eu en 2008? Plus d'énergie offert sur le marché signifie que le gaz et le pétrole se vendrons moins cher et que nous continuerons à le gaspiller comme nous faisons si bien depuis 60 ans. Pourquoi ne pas attendre que les prix de l'énergie montent, nous pourrons vendre notre gaz bien plus cher et donc créer plus de richesse avec le même gaz. Sans compter que les techniques d'exploration et d'exploitation reposeront sur de nouvelles technologies et seront probablement bien plus sécuritaire dans le futur.
Le développement du gaz de schiste au Québec n'enrichira nullement les familles québécoises, seul des esprits pauvres peuvent prétendre cela. La ministre Normandeau sait probablement que seul une poignée de personnes profiteront de cette richesse. Elle doit d'ailleurs déjà planifier son transfert vers le privé. Elle ne sera pas la première, c'est rendu la mode de détruire complètement la gouvernance publique et passer au privé pour se remplir les poches.


Nous vous suggérons de signer la pétition présenté sur le site officiel de l'assemblée nationale du Québec, en faveur d'un moratoire sur les gaz de schistes :
https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-909/index.html



Lisez également "À ceux qui prône le laissez-faire, informez-vous!" :
http://unionrevolte.blogspot.com/2010/09/gaz-de-schistes-ceux-qui-prone-le.html




9 [ C O M M E N T A I R E S ]

:

Anonyme a dit…

C'est désolant de lire des gens comme vous. Mais on comprend pourquoi l'immobilisme du Québec. On veut être indépendants mais on ne parle pas des 2 milliards que l'on reçoit de plus du fédéral (aide sociale) que ce que l'on envoie (péréquation). On peut exploiter le gaz de shiste et faire de l'argent avec pour tout le monde. Je suis le dossier depuis avril 2008 (contrairement au monde qui n'en avait jamais entendu parlé voilà 6 mois.) L'industrie a investi 200 millions jusqu'à maintenant et on ne sait même pas encore si l'exploitation sera rentable. Mais on devrait le savoir d'ici les fêtes(argent que les gouvernements ne pouvaient pas risquer, avec raison). Avec les techniques qui existent présentement, nous pouvons le faire sans nuire à la nappe phréatique, il faut juste surveiller les compagnies qui ont l'expertise. Ce qui n'a pas été fait au USA ''grâce'' à une loi de George Bush de 2005. SVP réveillez-vous...

Dominic a dit…

Je ne vois pas le lien avec la souveraineté du Québec. Tu t'es trompé de sujet. Par contre, tu soulève certains points intéressants.

Si on avait voulu créer de la richesse pour tout le monde, on aurait impliqué tout le monde au lieu de faire cela en catimini, sans en parler à personne. Si la nouvelle est sortie dans les médias, c'est que certains québécois ont fait des gestes d'éclats. Si tu voyage un peu au Texas ou en Alberta, tu verra que la pauvreté y est loin d'être éradiquée. Pourtant, vous avez des maisons privée qui valent des millions et des hommes narcissiques qui se promènent en voiture à 200 000$ qui n'osent même pas regarder les itinérants. C'est ça le développement que vous voulez pour le Québec? Pas moi!

La démocratie veut dire "gestion par le peuple". Je sais que c'est un principe utopique dans le monde que l'on vit aujourd'hui, dominé par la quête effrénée du dieu Capital, mais ce n'est pas en plaçant les gens devant le fait accompli que l'on va les convaincre de se joindre à un projet. Les Québécois ne prônent pas l'immobilisme, ils veulent un pays démocratique où ils se sentent impliqués. Les Napoléons et Duplessis de ce monde sont dépassés, on veut plus!

Si vous allez dans le sens contraire, c'est probablement que vous n'avez pas de puits de forage près de chez-vous. Peut-être avez vous flairé la bonne affaire et avez vous-même investi dans le gaz de schiste? De plus, combien de ces 200 millions, supposément investis au Québec par l'industrie ont été déductibles d'impôts et cela pour créer seulement 35 emplois? C'est ridicule!

Ce n'est pas la première fois qu'une industrie se développe au Canada avec l'argent du publique et que les profits fondent vers le privé, sans redevance ou en plaçant les profits dans les paradis fiscaux.

Le plus désolant là dedans, c'est de voir les entreprises se remplir les poches, mais que dès qu'il y a un problème, ils plient bagage, déclare faillite ou inventent un autre stratège pour ne pas être responsable. Qui paie pour le développement, les québécois; qui paiera pour réparer les pots cassés, les québécois encore. Qui s'enrichira? Seul une poignée de québécois et les André Caillé de ce monde. Peut-être aussi nos ministres qui, une fois leur heure de gloire passée quitteront la vie publique pour aller s'enrichir dans le privé qu'ils ont privatisé. Peut-être dans les gaz de schistes, dans une hôpital privatisée ou pourquoi pas dans le mont Orford ou dans les nouvelles richesses du Nord?

Rien ne sert de se dépêcher, le prix du gaz ne peut que monter et les profits seront plus gros dans l'avenir. Pourquoi se dépêchent-ils? Probablement parce qu'ils ont peur de l'éducation que le citoyen informé pourrait acquérir.

Merci tout de même pour votre intervention.

Martin a dit…

Pour être déductible d'impôt il faut des revenus!
Exemple une compagnie a $2000.00 de revenu et $1200.00 de dépenses. Donc l'entreprise paie de l'impôt sur $ 800.00, soit les profits. C'est sûr que les dépenses sont déductibles d'impôt! (le $1200 de dépense) Ce qui n'est pas le cas ici puisqu'il n'y à pas de revenu! Les 200 millions que l'on parle viennent directement du privé.
Le prix du gaz ne montera plus beaucoup parcequ'il y a beaucoup de gaz de shiste en amérique du nord.(plus de 30 secteurs potentiels) Mais les coûts de dévelopement vont monter à cause de l'inflation, ce qui est normal. Donc dans quelques années plusieurs endroits qui contiennent des gaz de shiste ne seront pas dévelopé (ou plutôt reporté pour une très longue période)jusqu'à ce que le prix du gaz soit assez haut pour être rentable. (Nous avons des réserve pour au moins 100 ans en amérique du nord). Pendant ce temps ceux qui auront déjà des puits en opération pourrons continuer d'avoir les revenu des puits qui sont déjà existent.
J'ai lue dans le magazine actualité de octobre 2010 que si on compte les emplois indirects du gaz de shiste en pensylvanie celà fait travailler 83 000 persones en tout.
On parle du gaz de shiste et de son exploration dans les médias depuis avril 2008! Bien-sûr pas en première page comme maintenant.

Il faut pas être si négatif !! Tout le monde en profitera! Bonne journée

Fred a dit…

Martin, ce que vous dites à propos des impôts est plus que logique. Par contre, ne pensez pas que ces entreprises se contentent de faire de l'exploration. Sinon elles feraient faillite en un rien de temps. Si elles ont le capital pour construire des puits, c'est qu'elles ont une source de revenu. Par contre, si vous faites 2000.00$ et que vous investissez la totalité de ce 2000.00$ pour faire des puits de forage pour les gaz de schistes, vous ne paierai pas une cent d'impôts, car cela est 100% déductible! Les revenus sont à venir, mais j'ai le pressentiment qu'ils vont trouver un moyen de ne pas payer leurs redevances car c'est ce qu'elles font dans tous les secteurs.

En ce qui concerne la Pennsylvanie, ce nombre d'emplois représente les emplois une fois l'exploitation débuté, donc le transport et la distribution de ce gaz. Ce sont quand même des emplois vous me direz, mais si vous cherchez sur interne les conséquences de cette exploitation, je ne suis pas certain que ce soit rentable au niveau humain et environnemental pour la Pennsylvanie. De plus, vous ne voulez pas comparer le Québec avec la Pennsylvanie, car là bas, il est arrivé plus d'une fois aux gens qui ont un puits de gaz de schiste près de chez eux de voir leur eau potable (qui sort du robinet) s'enflammer au contacte du feu. Je sais que les techniques ont évoluées et que les nouvelles technologies sont supposément sécuritaires, mais c'est exactement ce que prétendait BP dans le golf du Mexique avant, pendant et après la méga marée noir que nous avons vécu pendant l'été. Le gaz de schiste est un pari qui comprend des risques et j'ai bien peur également que les entreprises vont exploiter la ressources jusqu'à ce qui arrive un problème et qu'elles vont disparaître par la suite en laissant derrière un territoire totalement désertique. Il faut pas se compter d'histoire, c'est la mode dans le domaine des mines et ressources naturelles au Québec. Qui paie la facture à la fin? Nos taxes et impôts bien entendu!

Il me semble que si ces bandits à cravate avaient un peu de respect pour nous, ils nous auraient consultés et offerts les références de leurs arguments. Dans les documents fournis par le Ministère des ressources naturelles et de la faune, il n'y a aucune source d’information. Où trouvent t-ils leurs arguments?! On devrait au moins pouvoir trouver en annexe une liste des sources comme tout bon universitaire ou même cégépien est obligé de fournir. Tout cela sent très mauvais, c'est normal que nous soyons méfiant. C'est ce qu'on appel la lucidité, hein mon Lucien Bouchard?

Martin, vous dites qu'"Il faut pas être si négatif !! Tout le monde en profitera!". Moi je dis qu'il ne faut pas être crédule, l'Histoire nous a démontré que le bas peuple devra se contenter de miettes alors que l'industrie fera des millions voir des milliards. Les seules fois dans l'histoire où les entreprises ont dû s'acquitter de leurs impôts et de leurs redevances, c'est quand le peuple s'est révolté pour faire des pressions. Nous en sommes là.

Dominic a dit…

Fred, je n'ai rien à rajouter.
Je pense également que Martin non plus...hehehe
Comment venir contredire la réalité lorsqu'elle est aussi éloquente?

Pierre a dit…

C'est vrai qu'à part créer des emplois et saupoudrer des miettes de profit un peu partout, il n'y a pas beaucoup d'arguments POUR le gaz de schiste.

Personne n'a parlé du cocktail de sable et de produits chimiques mélangés à l'eau qu'ils utilisent pour fractionner la roche qui contient le fameux gaz. Ça fait pensé aux sables bitumineux où ils ne savent plus quoi faire de l'eau souillée et corrompue. C'est terrifiant!

Pourquoi se dépêcher alors? Si on attends, non seulement il existera probablement des technologies moins polluantes, plus efficaces et sécuritaires, mais en plus, les prix de l'énergie vont inéluctablement augmenter. Pourquoi donc se dépêcher à ce point? Parceque les libéraux sentent la soupe chaude et ne pensent pas rester au pouvoir longtemps. Ils veulent probablement s'assurer que ce soit LEURS copins qui exploitent cette ressource. Il faudrait être totalement naïf pour tomber dans le panneau !

Ou le mot citoyen prend tout son sens a dit…

On savait que le gouvernement libéral de Jean Charest avait offert un congé de redevances pour 5 ans aux compagnies qui investiraient dans les gaz de schistes, nous avons apprit que la majorité des profits d'une telle exploitation se font dans les premiers 5 ans. Ensuite, les profits fondent énormément. En d'autres mots, Jean Charest voulait donner notre gaz de schiste sans que la population québécoise en retire le moindre sous!

Anonyme a dit…

Jean Charest est un sale traite à la solde de la grande industrie...et de la mafia...c'est un peu la même chose, non? Il a choisi de protéger les intérêts de quelques personnes au détriment de la grande majorité. On a besoins d'un changement, mais aucun parti politique ne peut nous contenter car le système politique est totalement dominé par la finance et les intérêts capitalistes. Merci de vos luttes citoyennes.

Marc-Antoine a dit…

Qui est-ce qu'on enrichi?
Certainement pas le peuple québécois en tout cas!

Contribuez à cette discussion