Membre d' Actualité Distincte : L'information citoyenne autrement!

lundi 13 décembre 2010

Lorsque les membres du Réseau-Liberté-Québec briment eux-même les libertés individuelles.




Il y a un certain temps que nous échangeons dans les différents blogs de gauche et de droite, pour convaincre leurs membres que d'autres solutions sont possibles et que l'avenir ne serait peut-être ni à gauche, ni à droite. Si les échanges ont étés respectueux et constructifs dans les blogs dits de gauche, il en a été tout le contraire dans les blogs de droite qui prétendent pourtant défendre les libertés individuelles.


Récemment, c'était Joanne Marcotte, l'une des fondatrice du Réseau-Liberté-Québec qui avait refusé de publier sur son blog nos commentaires constructifs concernant son billet "L’axe gauche-droite: En construction". Quelques internautes nous avaient alors manifestés que la même situation leur était survenue sur ce blog et certains autres qualifiés de droite. En référence, vous pouvez consulter "Les stratégies perverses de la droite politique, l'exemple de Joanne Marcotte."

Les réactions de nos commentaires sur le blog libertarien de Martin Masse (également du Réseau-Liberté-Québec) 'leblogueduql.org' ont été houleux dès le départ. Nous avons essayé d'échanger certains concepts idéologiques afin de susciter un débat d'idée, mais les réactions ont étés agressives et irrespectueuses à notre égard. Suite à la publication récente de notre billet "Société de l'Avenir : Le bien-être de l'Homme et de la Nature comme prémisse au profit.", nous avons réussi à introduire un certain contexte d'échange d'idée dans leur billet nommé "Revenir au capitalisme de Pascal Salin". C'est dans notre deuxième réplique, lorsque nous avons remis en question le rôle de la banque centrale, l'incapacité de la majorité des humains à s'épanouir dans le régime capitaliste et que nous avons essayé de clarifier nos arguments que le débat s'est refermé. En fait, notre commentaire aura été publié moins de 2 heures avant d'être simplement effacé par Martin Masse, fondateur de ce blog et je le répète, du Réseau-Liberté-Québec.

On peut relier cela à la censure imposée par Steven Harper où les scientifiques n'ont plus le droit de publier quoi que ce soit sans l'aval du bureau du premier ministre. La censure et le contrôle de l'information semblent être les principaux outils utilisés par la droite politique. Même si leurs discours tentent de vous convaincre qu'ils œuvre pour les libertés individuelles, il ne faut pas vous laisser berner. Ne nous laissons pas tromper par les étiquettes idéologiques qu'ils se sont eux-même accolés, soyons vigilants.


En référence : 
http://m2.typepad.com/leblogueduql/2010/11/revenir-au-capitalisme-de-pascal-salin.html
http://m2.typepad.com/leblogueduql/2010/12/coyotes.html




11 [ C O M M E N T A I R E S ]

:

Fred a dit…

Pas surprenant. Quand on prône le retour à un système qui ne bénéficiera qu'aux élites, on fini par frapper un mur. Les gens veulent du changement, mais pas pour le pire!

F. Boiteau a dit…

Question de liberté d'expression... risible.

Lorsque l'on poste sur le blogue PRIVÉ d'un citoyen et que notre commentaire est refusé, quel qu'il soit, ce n'est pas une question de brimer la liberté d'expression, mais de contrôler le message.

Vous êtes parfaitement libre de poster ce que vous voulez sur votre blogue, mais n'allez pas imposer vos points de vue sur les blogues des autres...

Personellement, à moins que le commentaire ne contienne des propos haineux ou n'apporte rien de constructif, je le garderais car je me fais un plaisir de débattre mes détracteurs. Je ne supporte pas le fait de bloquer les commentaires des autres(mis à part les raisons inscrites plus haut) et donc je suis en accord avec votre position(étant du RLQ moi-même en passant)...

...Mais n'allez pas dire qu'en bloquant votre commentaire, votre liberté d'expression a été brimée, car sinon il faudrait analyser le comportement des modérateurs de Cyberpresse, qui bannissent tout commentaire faisant un lien Gesca - Power Corp, ou Radio-Canada qui bloque tout commentaire des climato-sceptiques, alors qu'ils permettent des commentaires clairement haineux envers les ténors de la Droite. (exemples fournis sur demande)

Révolution Citoyenne a dit…

Selon wikipedia, la censure est la limitation arbitraire ou doctrinale de la liberté d'expression. Elle passe par l'examen du détenteur d'un pouvoir sur des livres, journaux, bulletins d'informations, pièces de théâtre et films, etc. et ce, avant ou après en permettre la diffusion au public.

Je ne sais pas ce que vous voulez de plus pour qualifier cela de censure? Je suis bien en accord avec vous que radio-canada et cyberpresse font de la censure, il faut pas se comparer au pires.

Ce qui nous a le plus frustré dans cette incident, c'est qu'on nous a permi de débattre tant que les gens nous insultaient. Lorsque certains individus ont semblé intéressés et nous ont posé des questions, nous avons étés censurés. Si ce n'est pas empêcher quelqu'un de parler, je me demande ce que c'est.

F. Boiteau a dit…

Premièrement, Wikipedia n'est pas une source fiable - l'utiliser pour donner un point d'argumentation dénote également d'un manque d'effort.

Deuxièmement, je n'ai jamais dit qu'il ne s'agissait pas de censure.

Voici mes propos:

"Lorsque l'on poste sur le blogue PRIVÉ d'un citoyen et que notre commentaire est refusé, quel qu'il soit, ce n'est pas une question de brimer la liberté d'expression, mais de contrôler le message."

Ou est-ce que j'ai dit que vous n'avez pas été censuré?

Comme j'ai mentionné, moi même je ne retire aucun commentaires à moins que les propos soient totalement hors sujet ou haineux - et donc je comprends et SUPPORTE votre point de vue au niveau de la censure de votre billet (même si je ne l'ai pas lu et ne connais pas son contenu).

Mais il ne s'agit pas de "brimer la liberté d'expression" que de censurer un billet posté sur un blogue ne vous appartenant pas.

Ça en reviens au même qu'un voisin qui se pointe chez vous et vous donne son opinion sur un sujet. Si vous n'aimez pas ce qu'il dit, il est parfaitement acceptable (et légal) de l'expulser de notre propriété.
En retour, la personne expulsée a pu bien comprendre que son message n'est pas le bienvenu(et être passablement outrée...), mais n'a pas de justification à aller voir la Commission des Droits de la Personne en disant que son droit d'exprimer son opinion à été brimé.

Votre opinion à le droit d'être entendue, mais vous ne pouvez imposer vos paroles à d'autres si ces derniers ne veulent pas les entendre.


Tout ça pour en revenir au fait que oui, je suis irrité que l'on vous aie censuré - mais ce n'était pas une question de brimer votre liberté d'expression...la preuve étant ce blogue ou vous pouvez le faire en toute impunité.

Je veux noter également que je ne fais pas ceci pour défendre Joanne Marcotte. Elle a beau être co-fondatrice du mouvement auquel je suis membre actif, mais elle est assez grande pour se défendre elle-même.

Je ne voulais que préciser ce point sur la liberté d'expression.

Merci

F. Boiteau - Membre Actif du RLQ

Révolution Citoyenne a dit…

Il y a quand même une différence entre les deux situations où deux individus discutent ensemble et ont une opinion inconciliable et un groupe d'individu qui discutent et qu'une personne décide d'exclure une autre.

Par ce billet, nous n'avons aucunement voulu interpeller la "Commission des Droits de la Personne". Rassurez-vous, nous n'avons même pas appelé la police. Non mais plus sérieusement, le but était de manifester aux membres du RLQ et autres internautes, que des membres très actifs de l'idéologie prôné par le RLQ (Martin Masse, Joanne Marcotte...) n'hésitaient pas à utiliser la censure dès que les fondements même de leur idéologie était remise en question. Ça semble être une stratégie très répandue chez la droite politique (pas juste sur internet) et je pense que cela doit être dénoncé. Si vous n'utilisez pas ces stratégies lorsque vous débattez, alors je suis ravis et je vous en remercie.

En ce qui concerne Joanne Marcotte, vous dites qu'"elle est assez grande pour se défendre elle-même". Hé bien c'est justement ce qu'on lui reproche. Elle est incapable d'argumenter (en privé comme en publique). Elle fait de la propagande et elle refuse toute forme de débat idéologique.

F. Boiteau a dit…

Concernant ". Ça semble être une stratégie très répandue chez la droite politique" - ce n'est pas quelque chose de restreint à la droite - mais plutôt est un problème sur les 2 cotés...

Mais encore je ne vois aucune différence entre l'argumentation entre 2 voisins dont un est sur le terrain de l'autre et cette situation.

Le blogue de Joanne Marcotte est la propriété de Joanne Marcotte - qui paie les frais pour avoir son site ".com".

La propriété privée reste la propriété privée, et son propriétaire en possède donc un contrôle absolu.

Que vous soyez en désaccord avec les principes de propriété privée (étant un socialiste, j'assume que vous êtes contre la propriété privée, dites le-moi si je me trompe) ne change en rien que ses principes s'appliquent à tous.

Exemple: Google pourrait arbitraitement fermer votre blogue et en effacer le contenu sans préavis et vous n'auriez absolument rien à dire car le domaine "blogspot.com" leur appartient.

Et le fait que Joanne Marcotte est "incapable d'argumenter" (vos propos) n'exclut pas le fait qu'elle est assez grande pour se défendre toute seule - même si elle ne le fait pas. Je voulais simplement m'assurer que mes points de discussion n'étaient pas considérés comme une défense automatique d'une des co-fondatrices du mouvement auquel je fais partie.

F. Boiteau

F. Boiteau a dit…

Désolé de faire un "double-post", mais j'ai oublié d'inclure un paragraphe.


Concernant la Commission des Droits de la Personne, je ne l'ai mentionné qu'en guise d'exemple - je n'ai jamais pensé que vous les auriez contacté.

Révolution Citoyenne a dit…

Je sais bien voyons, je partage pleinement votre point de vu. Je ne dit pas que Joanne Marcotte n'avait pas le droit de refuser l'intervention, je fais simplement souligner sa faiblesse d'esprit et/ou sa lâcheté. Pour quelqu'un qui prône la liberté individuelle et l'engagement citoyen, il me semble que c'est pas fort.

Lorsque vous dites "plutôt est un problème sur les 2 cotés". Pourtant, nous ne nous considérons pas de la gauche traditionnelle, étatique, ni de droite. Je pense que nous pouvons facilement réconcilier les deux antagonismes politiques. Nous sommes généralement en défaveur de l'argumentaire de gauche comme de droite, par contre, nous n'avons jamais été censurés sur aucun blog de gauche, mis à part le blog de l'université du québec. Seul certains blogs de droite ont bloqués le débat systématiquement lorsque nous abordions certains sujets pourtant indispensables. C'est comme s'il y avait des tabous à droite, comme le rôle des banques centrales ou la monopolisation du capital par exemple.

F. Boiteau a dit…

"C'est comme s'il y avait des tabous à droite, comme le rôle des banques centrales ou la monopolisation du capital par exemple. "

Pourtant! Je suis ce que l'on considère un Libertarien - donc pour la dérèglementation gouvernementale et la responsabilité individuelle.

Les banques centrales, par exemple, sont quelque chose que je rejette totalement car l'argent n'est pas "backé" par rien, sauf les dires du gouvernement qui dicte la "valeur" du bout de papier en question.

Il est vrai que la "Droite" tel que présentée publiquement est la Droite Sociale, qui ne représente que très peu de mes points de vue (je suis en réalité entre le Libertarianisme et le Conservatisme fiscal)

Venant d'une personne de droite - Je crois qu'il faudrait ABOLIR les banques centrales et les "fiat currencies"

De mon côté, quand je poste sur des blogues de gauche, il est très rare que j'aie l'opportunité d'avoir une discussion civilisée tel que nous avons en ce moment, mes positions étant souvent intouchées, à la place subissant une attaque Ad Hominem pour tenter de détourner l'attention de sur mes opinions.

Retournant sur Mme Marcotte - je ne la connais pas assez pour répondre à vos commentaires sur sa faiblesse d'esprit ou sa lâcheté, donc je ne commenterai pas là-dessus.

F. Boiteau

Révolution Citoyenne a dit…

La "responsabilité individuelle", on est tous en faveur de cela. Si tout le monde était responsable, on aurait même pas besoins de système, tout fonctionnerait tout seul. ;)

Les banques centrales sont indispensable en régime monétaire car elle doit assurer les banques commerciales. Sans cela, les crises bancaires seraient fréquentes. La seule solution serait un retour à l'Or, bien que je doute fort que ce soit une solution. Selon nous, la banque centrale est un outil social très puissant qui devrait être démocratisé (non pas nationalisé) et sous gestion des collectivités.

Pour ma part, je suis en faveur avec presque la totalité des arguments des libertariens, par contre, je trouve dommage qu'ils ne combattent pas les monopoles capitalistes, industriels et financiers. Il prônent le laissé faire et la libre compétition pour briser les monopoles. Le capitalisme se monopolisant sans cesse d'avantage, le destin d'un tel système revient à une sorte de fascisme planétaire, non nationaliste, mais internationaliste. Je trouve que les libertariens ne poussent pas leur raisonnement assez loin en refusant de s'attaquer à la propriété privé des moyens de production (grande entreprise privé). Si les libertariens pouvaient s'enlever de la tête que le socialisme prône l'intervention de l'État, je suis certain qu'on pourrait venir à un consensus. Le socialisme, c'est complètement anti-étatique, contrairement à la sociale-démocratie qui elle est très interventionniste. Il semble que plusieurs individus mélangent les deux concepts.

Amicalement.

clovis simard a dit…

Bonjour,

Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.

Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.

La Page No-13: LIBERTÉ TOTALE !

C'EST MATHÉMATIQUES ?

Cordialement

Clovis Simard

Contribuez à cette discussion