Membre d' Actualité Distincte : L'information citoyenne autrement!

mardi 15 mars 2011

Profilage Social : Arrestation policière illégitime lors de la manifestation du 12 mars à Montréal.



Une dizaine d’individus ont étés arbitrairement arrêtés par le service de police de Montréal, lors de la manifestation du 12 mars dernier, pour avoir....distribué des pamphlets anti-syndicaux qui dénonçaient l’État bourgeois et invitaient les individus à la manifestation du Collectif Opposé à la Brutalité Policière (COBP) du 15 mars. Il faut souligner que ces individus étaient vêtus de noir et arboraient un foulard noir qui cachait une partie de leur visage, à l’image des ‘Black Bloc’ anarchistes. On a ainsi arrêté ces individus en les accusant de “complot”, puis de “possession d’armes”, après avoir fouillé leurs sacs à dos et trouvé 2 marteaux et un couteau de poche dans sa gaine. L'événement a même été qualifié «d’embryonnaire» par Simon Delorme, porte-parole pour le SPVM. Une manifestation spontanée est survenue dans la soirée du 12 mars, devant le siège du SPVM, pour dénoncer les agissements des policiers qui briment la liberté d'expression et de manifestation, et réclamer la libération immédiate de ces prisonniers politiques. Les individus ont étés remis en liberté le lendemain, avec condition de ne pas communiquer entre elles et, à l'exception d'un étudiant en mécanique automobile, elles ne peuvent plus transporter d’outils dans un endroit public. Les dossiers seront reportés devant la justice le 29 avril prochain en salle 4.06 du palais de justice de Montréal.

Cette manifestation du 12 mars, initiée par l’Alliance Syndicale (regroupement de syndicats et de groupes communautaires), a donc pu continuer sans autre incident. Qu’est-ce que les médias ont retenus de cette manifestation populaire? Que ces apprentis-révoltés syndicalistes de l'Alliance Sociale étaient contre “toutes formes de hausses” et qu’ils dénonçaient vigoureusement le budget Bachand. Aucune vue d'ensemble sur le long terme! Rien sur la possibilité d’assainir un tant soit peu la démocratie par la possibilité de RÉVOQUER les élus, rien sur les inégalités sociales grandissantes engendrées par la défaillance capitaliste et rien pour dénoncer et apporter des solutions à la collusion et la corruption qu’encourage la concentration du capital. Il faut rappeler que cette manifestation était organisée par les syndicats, et que ce sont probablement ses organisateurs qui sont allés dénoncer l’effet “perturbateur” de la dizaine d’activistes 'anarchistes' qui dénonçaient justement la complicité syndicale de l’Alliance Sociale.

Principale source : Le CMAQ

0 [ C O M M E N T A I R E S ]

:

Contribuez à cette discussion