Membre d' Actualité Distincte : L'information citoyenne autrement!

mercredi 24 novembre 2010

Macleans : Ce n'est pas le Québec mais le PLQ qui est le plus corrompu du Canada



Difficile de ne pas sauter aux conclusions et de ne pas considérer tous les libéraux provinciaux comme des bandits et des parasites sociaux. On connaît depuis fort longtemps les liens qui unissent le patronat au parti libéral du Québec (PLQ). Nous savons également que les libéraux, dont plusieurs membres ont fait campagne pour le camp du NON au référendum de 1995, n'hésitez pas à violer les lois référendaires et électorales pour arriver à leurs fins. La commission Gomery était un exemple de trop qui va en ce sens: plusieurs acteurs de ce scandale étaient des proches du PLQ et de la section Québec du PLC fédéral. On sait aussi que se sont les libéraux qui ont ouvert la porte au secteur privé dans la distribution des services publiques, avec leurs fameux et non moins révolutionnaires "partenariats publiques-privés", qui ont été une porte ouverte au crime organisé et à la spoliation des services publiques. Maintenant que cela est connu et reconnu par tous, ils essaient de gagner du temps pour que les déchiqueteuses à papier puissent effacer les traces et donc tout indice pouvant mener à des arrestations. On finit par croire que derrière la soumission des députés libéraux et des membres du parti libéral du Québec se cache certains intérêts qu'ils ne veulent pas porter au grand jour. Et si le Macleans s'était trompé : ce n'est pas le Québec mais le parti libéral du Québec qui est le plus corrompu du Canada!

Si cela n'est pas déjà fait, nous vous proposons de signer la pétition en faveur de la démission de Jean Charest. Parce qu'il est impossible d'aller plus loin avec quelqu'un qui veut reculer.

0 [ C O M M E N T A I R E S ]

:

Contribuez à cette discussion