Membre d' Actualité Distincte : L'information citoyenne autrement!

jeudi 27 janvier 2011

Révolutions Citoyennes Généralisées : Charest, Sarkozy, même idéologies que les criminels Moubarak et Ben Ali.



Une même tangente uni les bandits Moubarak d’Égypte et Ben Ali de Tunisie : la spoliation du bien collectif au bénéfice des proches du régime et de leurs familles. Ben Ali et Moubarak se sont fait ennemis du peuple principalement par la privatisation des biens publiques, leur rachat par des proches, et la concurrence déloyale de leurs entreprises, favorisées par l'État et des groupes mafieux.

N’est-ce pas le même scénario dont les Jean Charest et Nicolas Sarkozy son tant adeptes? Au Québec, les manigances des gouvernements et des fonctionnaires, avec les syndicats et l’industrie de la construction sont flagrantes. Leurs liens avec la mafia et le crime organisé sont accablants. De plus, la consanguinité de l’État avec plusieurs secteurs industriels (gaz de schistes, éolien, etc.) sont de plus en plus mis à jour. Même les députés et les ministres ne se gênent pas pour quitter leurs fonctions avant la fin de leur mandat pour rejoindre le secteur de l’industrie qu’ils défendaient sous serment de l’État. Lorsque les élites politiques n’hésitent plus à utiliser les trésors publiques pour se financer des avocats dans des causes ridicules qui vont à l’encontre de la population, ça n’a vraiment pu de sens!

La collusion, c’est une tendance généralisée : de l’Afrique, au Moyen-Orient, en passant par l’Europe et les Amériques, en incluant bien entendu le capitalisme-d’État asiatique. C'est l'essence-même du capitalisme, qui concentre les responsabilités et le pouvoir, qui encourage la collusion. Nous avions souligné les mécanismes de monopolisation utilisés par le système économique dans le texte “Pourquoi combattre le capitalisme : Ce que les libertariens et la droite refusent d'admettre”. Maintenant, il faut se rendre à l’évidence, le 20e siècle fut marqué par le fascisme et l’impérialisme économique, ils sont maintenant planétaires. Le fascisme, c’est justement la fusion entre les intérêts de l’État, de la bourgeoisie nationale et des corporations. Le constat est exactement le même au Québec, aux États-Unis, en France, en Tunisie ou en Égypte. Si on comprend que nos taxes et impôts ne servent plus à offrir des services, mais à enrichir et assurer la prédominance des entreprises et des amis de l’élite sur notre territoire, on devient aisément solidaire des luttes qui se déroulent présentement dans le nord de l’Afrique.

La communauté internationale, principalement les États-Unis, l'Union européenne et l'ONU, ont appelés le gouvernement égyptien à “écouter les demandes du peuple”. J’ai bien hâte de voir jusqu’à quand ils tiendront cette position. Car si les Nord-Africains sont aussi perspicaces que nous le pensons, ils ne se contenteront pas d’un État social-démocrate corrompu à l’os comme celui de la France, du Québec, des États-Unis, de la Russie et de tous ceux qui ont accédé à cette forme d’organisation politique et économique. CELA N’EST PAS LA SOLUTION, depuis 2008, cela a été démontré amplement.

Les trois prochains mois seront marqués par le retour de la crise économique, ce qui ouvrira un momentum révolutionnaire mondial pour la période 2011-2014. Il n’est pas difficile d’imaginer un embrasement généralisé des peuples, vu la situation mondiale actuelle et malgré le fait que nous soyons supposément en “reprise” économique. Les “émeutes de la faim”, séditions et grèves générales qui avaient accompagnés l’année 2008 et la hausse des produits de base n’étaient probablement qu’un léger soubresaut, la lutte reste à venir. Au Québec, en France et ailleurs, nos politiciens voyous et complices veulent faire payer le prix aux citoyens! Faudrait surtout pas déstabiliser LEUR jeu de compétition sur l’échiquier capitaliste mondiale. La Chine nous a déjà distancé, on prévoit des années de vache maigre. Les accepterez-vous sans broncher?



8 [ C O M M E N T A I R E S ]

:

Sébas a dit…

Pourquoi vous ne parlez jamais du système monétaire???

A. Franc-Shi a dit…

Mais il ne faut jamais dire jamais... ;)
Nous avions écrit un texte intitulé "Société de l'Avenir : Le bien-être de l'Homme et de la Nature comme prémisse au profit." :
http://unionrevolte.blogspot.com/2010/12/societe-de-lavenir-creation-de-la.html

Celui-ci évoque une réforme des banques centrales et du système monétaire en général. Toutefois, le système monétaire n'est qu'un rouage du système économique qui encourage la concentration de la richesse et du pouvoir, il n'est pas le problème en soit. La réelle emprise économique est bien plus pernicieuse que cela... Avez-vous lu le texte proposé "Pourquoi combattre le capitalisme : Ce que les libertariens et la droite refusent d'admettre"?

Sébas a dit…

Ouin, désolé. Plus jamais je ne dirai jamais.
;-)

Et oui j'ai lu l'autre texte que vous mentionnez ( "Pourquoi combattre le capitalisme : Ce que les libertariens et la droite refusent d'admettre" ).

Et c'est moi le "méchant capitaliste Sébas" sur le site du Québécois Libre, donc c'est certain que je n'aime pas ben-ben, car -selon moi- cette analyse ne va pas "à la racine des causes"...

Et je ne suis pas d'accord avec ça:

"le système monétaire n'est qu'un rouage du système économique qui encourage la concentration de la richesse et du pouvoir"


TOUS, je dis BIEN TOUS les marxistes disent ça, mais ça ne rend pas la chose plus vraie. Selon moi, votre plus gros défaut, c'est que vous avez lu TROP de théories et vous confondez la fin (l'égalité/justice pour tous), avec les moyens.

S'il y a constitution "républicaine" + démocratie directe + locale + liberté d'utiliser la monnaie que nous voulons + propriété privée aux humains = ???
;-)

p.s.
Svp, pourriez-vous me répondre autrement que par des liens vers vos textes? Donc, par des explications simples et concises. Je sais que pour un marxiste, c'est presque demander l'impossible, mais si vous ne voulez pas me "perdre"...
;-)

A. Franc-Shi a dit…

@Sebas, Loin de moi l'idée d'accoler l'étiquette de "méchant" aux libertariens... Au contraire, je pense que nous avons plusieurs points en commun. C'est plutôt le contrôle de l'information et la censure utilisée par Martin Masse que je déplore sur le blog "du Québécois Libre". Normalement, il publie mes commentaires futiles, mais refuse de publier ceux qui entraine son lectorat dans une réflexion polico-économique. La même stratégie a été utilisée contre nous sur le blog de Joane Marcotte....en tout cas...

Ce que je voulais dire par "le système monétaire n'est qu'un rouage du système économique qui encourage la concentration de la richesse et du pouvoir", c'est que si vous remplacez la monnaie par l'Or, comme la plupart des penseurs libertariens le proposent, vous ne réglez en rien le fait que le marché, l'épargne, la compétition entre entreprises et même l'évolution technologique œuvrent TOUS en faveur d'une concentration du pouvoir et de la richesse.

Les libertariens proposent de combattre le corporatisme par l'abolition (ou la limitation extrême) de l'État, comme si la compétition du marché viendrait à bout des corporations et de la monopolisation du Capital, des responsabilités et de la richesse. Pourtant, au début du 19e siècle, l'État n'était pratiquement pas présent dans l'économie et on a vu l'émergence des trust, l'explosion des sociétés par actions, et de l'impérialisme économique. Ce n'est qu'ensuite qu'il y a eu renforcement de l'État pour protéger la bourgeoisie nationale de chaque pays et l'instauration des barrières douanières et du protectionnisme qui ont menés à la première guerre mondiale. Nous le répétons souvent, l'État n'est pas le problème, il n'est qu'un outil utilisé par les classes dominantes pour maintenir leur pouvoir.

Ce que vous combattez (ou en tout cas les libertariens et les membres du réseau-liberté Québec), c'est la FORMOISIE syndicale et étatique. C'est une partie du problème, mais se limiter à cela, c'est laisser libre cours à la domination de la bourgeoisie. Nous ne voulons ni bourgeoisie, ni formoisie, nous voulons l'égalité des chances et le libre épanouissement.

Vous proposez un amalgame "républicaine + démocratie directe + locale + liberté d'utiliser la monnaie que nous voulons + propriété privée aux humains", mais TOUS les problèmes du monde ont des souches économiques. Tous les termes énumérés plus haut n'ont aucune prétention à vouloir remettre en question la structure économique mondiale. Comment allez-vous assurer l'égalité des chances entre un africains du Bénin et un européen français? Ou même au Québec, comment allez-vous assurer une équité entre un enfant qui naît à Westmount et l'autre qui vient d'Hochelaga?

Le système capitaliste est basé sur une minorité dominante, innovante, et une majorité passive et exécutive. Il y a tant de potentiel humain perdu par une telle division du travail! Ce que nous voulons, c'est réformer l'économie mondiale pour assurer un maximum d'émancipation de CHAQUE individu.

A. Franc-Shi a dit…

J'oubliais : saviez-vous que si nous divisions le PIB mondial par le nombre de terriens, nous pourrions offrir un salaire de 1500$ PAR MOIS À TOUS LES TERRIENS! Femmes, hommes, enfants, vieillards, handicapés, TOUS! Je peux vous assurer que le PIB mondial en serait au moins doublé, notamment grâce aux pays pauvres. En moins de quelques années, je peux vous assurer qu'il n'y aurait plus de pauvreté, ni conflit armé (les guerres étant en majorité pour des raisons économiques ou de déséquilibre d'influence). De plus, le réel pouvoir politique étant d'abord économique (c'est l'économie qui dicte, pas la politique), chaque citoyen aurait un RÉEL pouvoir politique, ÉQUITABLE. La vrai démocratie quoi! ;)

Yanick Toutain a dit…

source
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_mondiale
2003
PIB/habitant (PPA)[6] : 8 000 $ US
PIB/habitant (courant)[7] : 5 755 $ US

2003
PIB/habitant (PPA)[6] : 9 500 $ US
PIB/habitant (courant)[7] : 6 626 $ US

Une croissance de 4 % (je n'ai pas le chiffre exact) donne 30 % de plus après 7 ans.
On doit donc approximer
6626 * 1,3 = 8613 dollars en 2010...
soit 718 $
avec l'euro à 1,3 $, cela donne 552 euros par mois.
j'avais trouvé un 600 euros pour 2008.

On est LOIN, très LOIN de ce 1500 $ dont je ne comprends pas l'origine.
Je vous réitère donc ma question déjà faite en MP : d'où vient ce résultat ?
On est quasiment au niveau des 600 euros p

Yanick Toutain a dit…

@Sébas

SVP, arrêtez de nous renvoyer le "marxisme" à la figure..
Cela ressemble (en figure de négatif photo) à ces militants des années 70 (il en reste) qui avaient RAISON parce que, à la page 245 du tome 4 des oeuvres complètes de Léniné (éditions de Moscou ou éditions de Pékin) il était écrit la MEME PHRASE !
Je me contrefiche dans les débats avec vous de ce que Marx ou Lénine ont pu écrire !!!

Quant à nos propositions
1° égalitarisme : Marx n'en a pas compris la nécessité immédiate.
On peut trouver chez Trotsky et Parvus des éléments conceptuels (Révolution Permanente, Loi du développement inégal et combiné etc..) qui forment le socle de notre réflexion... mais Trotsky était CONTRE le salaire égal pour tous...
Alors pourquoi faire étalage de votre ignorance absolue de ce domaine plutôt que de débattre en expliquant si VOUS, vous êtes OK pour un salaire égal mondial ... ou si VOUS, vous êtes contre.
Et avec des arguments...
Vous pouvez citer QUI vous voulez (Adam Smith ou Schumpeter etc..mais à la condition que cette citation vienne éclaire la réflexion et que son raccordement avec le restant de vos arguments soit parfaitement claire.

2° Libéralisme (égalitariste)
Quand vous écrivez :
"le système monétaire n'est qu'un rouage du système économique qui encourage la concentration de la richesse et du pouvoir"

TOUS, je dis BIEN TOUS les marxistes disent ça, mais ça ne rend pas la chose plus vraie. Selon moi, votre plus gros défaut, c'est que vous avez lu TROP de théories et vous confondez la fin (l'égalité/justice pour tous), avec les moyens.

Vous pourriez avoir (au moins en apparence) raison ... mais à la condition de ne pas ... ajouter le deuxième paragraphe.
En effet, en intégrant dans votre propos non pas ce que nous avons "lu" mais... de surcroit nos propositions, notre projet... vous auriez du, par honnêteté, préciser que nous étions, là-dessus, totalement POST MARXISTES !
Mais nous avez vous lu ?

Yanick Toutain a dit…

Comment oser prétendre que quelqu'un qui préconise l'abolition du capitalisme ET l'abolition de toute bureaucratie ET la fin du contrôle de l'investissement par n'importe quel politique ET donc le CONTRÔLE TOTAL DE LA TOTALITE DE L'INVESTISSEMENT PAR LE CITOYEN individuellement...serait,... "marxiste"
Votre réflexion est celle d'un chien de Pavlov qui aurait vu un ouvrage de Marx dans notre bibliothèque et qui sortirait les clous, la croix et les gousses d'ail en hurlant comme un possédé "Marxistas ! Vade Retro !"
Si je tente de vous expliquer pour quelles raisons j'ai l'absolue certitude de pouvoir convaincre Marx, Engels, Lénine ET Trotsky d'abandonner l'archéo-marxisme pour devenir néo-marxistes et d'abandonner ce néo-marxisme pour devenir POST-MARXISTES et donc partisans du LIBERAL EGALITARISME... je craindrais fort de prendre le risque de déclencher une rechute !
LES SEULES VRAIS PARTISANS DU LIBÉRALISME NE PEUVENT PAS FAIRE AUTREMENT QUE DE RENDRE (sans profit, sans dividende) LE DROIT AU LIBRE CHOIX D'INVESTIR A CHAQUE CITOYEN !

Si vous ne parvenez pas à comprendre pourquoi, METTEZ VOUS CETTE PHRASE dans le crâne.
Parce que, que nous le vouliez ou non, que les maîtres (capitalistes) des libertariens le veulent ou non, NOUS VAINCRONS !
Nous ABOLIRONS le capitalisme, et vous devrez vous accoutumer à ce nouveau monde LIBERAL EGALITARISTE.
La Révolution Tunisienne a commencé et a sonné le signal du début de la Grande Révolution Africaine.
Même si la formoisie tente de freiner le processus, celui-ci est inéluctable, sauf à voir les esclavagistes abattre leur Talon de Fer sur toute l'Afrique.
Ce qui n'est pas pour demain.

La Révolution Africaine, se fusionnant avec la Révolution Asiatique aura une transcroissance vers la révolution anticapitaliste mondiale.

On assiste, en effet à l'enchevêtrement de 4 révolutions : révolution anti-esclavagiste (contre la colonoisie, la partie esclavagiste de la classe capitaliste) , révolution anticapitaliste, révolution anti-formoise et révolution anti-innovoise.
C'est en cela que le pronostic de Parvus et Trotsky est à l'oeuvre. Quand bien même ils n'avaient pas vu trois de ces classes exister.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Schumpeter

Contribuez à cette discussion